6 conseils pour voyager léger

La vie d'un digital nomade.

6 conseils pour voyager léger

Le contenu de mon sac de digital nomad

Voyager léger, c’est idéal. Encore plus lorsqu’on est digital nomad ! Nomadisme et minimalisme, ça va bien ensemble !

C’est le choix que j’ai personnellement fait depuis que je suis parti il y a deux ans. Si ça n’a pas été trop compliqué pour moi, je comprends que ne partir qu’avec un sac cabine, ça ne se fait pas en un claquement de doigts pour tout le monde…

Néanmoins, en suivant quelques conseils, voyager léger est à la portée de tous – et c’est bien pratique !

Alors suivez le guide !

Pourquoi voyager léger ?

Déjà, pourquoi voyager léger ? Question légitime après tout ! Est-ce que c’est si intéressant que ça de se priver de la moitié de ce qu’on veut prendre ? Il n’y a pas de bonne réponse, cela dépend de vous.

Néanmoins, il y a indéniablement des avantages :

  • Économiser de l’argent : à l’aéroport par exemple, on n’a pas de bagage à enregistrer ;
  • Gain de temps : à l’aéroport également, on n’a pas besoin de passer par le check-in avant le départ, ni d’attendre ses bagages à l’arrivée ;
  • Plus sécu : moins on a de sacs, plus ils sont faciles à surveiller. Sans compter les risques de pertes ou de dommages suite au transport desdits bagages ;
  • Transport plus facile : quand vous voulez changez régulièrement de ville au sein d’un même pays, avoir un sac plutôt que de grosses valises, c’est bien pratique.

Dire adieu à certaines de vos chemises cintrées ou petites robes de soirée aura des avantages !

Voyager léger et… voyager léger

Par contre, il convient de définir exactement ce que ça veut dire, voyager léger… On va partir du principe que voyager léger = pas de bagage en soute, par exemple, mais ça ne suffit pas.

Est-ce que vous voulez faire partie de ceux qui voyagent avec le strict minimum, ou ceux qui voyagent avec encore moins ?

Car oui, on peut très bien partir avec un sac 15L et tout acheter sur place… Ça se fait aussi.

Dans cet article, on va se dire que vous n’allez pas être aussi radical (du moins pour commencer 😏). Mais la question mérite qu’on se la pose, et elle n’est pas si vite répondue.

Mes 6 conseils

Choisir un sac (ou deux) limité en taille

Le meilleur moyen pour voyager léger, c’est déjà d’avoir un sac limité en taille. Et oui, a priori, vous n’êtes ni Mary Poppins, ni Doctor Who, et ne pouvez donc pas manipuler l’espace.

Donc avoir un sac limité en taille = se forcer à voyager léger.

D’ailleurs, le choix du sac principal est très important, notamment pour un digital nomad. Ça va devenir votre maison. Il convient donc de le choisir avec soin.

Personnellement, j’ai opté pour le Ospreay Farpoint 40 :

Sac Ospray Farpoint 40

Il contient un compartiment spécifique pour votre ordinateur portable, un grand espace de rangement adapté et est surtout confortable pour votre dos !

Vous pouvez le retrouver ici !

Ah, vous pouvez aussi tricher et prendre un second sac, plus petit, que vous glisserez sous votre siège dans l’avion. Une façon d’emporter un peu plus d’affaires avec vous ! C’est ce que je fais en ce moment – même si ça risque de changer.

Au niveau du choix, j’ai un simple Eastpak.

Emporter des vêtements uniquement pour une semaine (maximum)

Rien ne sert d’emmener deux semaines de sous-vêtements si vous pouvez faire une lessive une fois par semaine ! Et il en est de même pour tous vos vêtements : jeans, t-shirt, etc.

Alors certes, vous porterez tout le temps les mêmes choses, mais ça a des avantages, comme le fait de passer moins de temps à choisir ses vêtements le matin.

Et puis ça a réussi à certains, comme à Steve Jobs qui possédait son fameux pull à col roulé en une centaine d’exemplaires ! Bon, ne le copiez pas non plus, le col roulé c’est pas vraiment stylax…

Se poser les bonnes questions

Est-ce que j’ai vraiment besoin de cet objet ? À quelle fréquence vais-je l’utiliser ? Mettre de l’ananas sur une pizza mérite-t-il la peine de mort ?

En voilà des questions qu’elles sont bonnes.

La règle ici, c’est de se poser la question de l’utilité d’un objet. Si ce n’est pas la première fois que vous partez dans le même type de voyage que vous vous apprêtez à faire, la seule question à vous poser est : est-ce que j’ai eu besoin de cet objet dans mon dernier voyage ? Si non, ne le prenez pas.

Et si oui, cela dépend de la fréquence d’utilisation dudit objet. Si vous ne l’avez utilisé qu’une fois, et auriez pu trouver autre chose en remplacement, peut-être que ça ne vaut pas le coup de le prendre.

Ainsi, posez vous la question pour chaque objet que vous voulez embarquer, puis faites une liste de tous ceux que vous allez prendre. Tout mettre sur une spreadsheet c’est plutôt pas mal, allez voilà la mienne !

Bien choisir les objets obligatoires

Une fois la liste de vos objets faite, et si vous devez en acheter, il faut penser minimalisme. Que ça soit une enceinte bluetooth ou un canard vibrant, la taille ça compte !

Faites vos recherches sur les différents objets. Typiquement, je voulais voyager avec une enceinte bluetooth, j’ai donc cherché la plus petite et légère possible, et voilà celle que j’ai choisie :

Petite enceinte bluetooth idéale pour voyager léger

Petite, assez puissante et avec un son correct, elle remplit mes critères sans prendre de place ! Vous pouvez la retrouver ici.

Voir aussi : 5 gadgets indispensables pour le digital nomad

Digitaliser

Le papier, ça prend de la place, c’est chiant et on s’y perd facilement. Digitaliser autant que possible, c’est une bonne idée.

Ça passe déjà par vos cartes d’embarquements, de train, etc. Pas besoin de les imprimer, tout peut être stocké sur votre mobile !

Mais aussi, avoir des scans de votre passeport, permis de conduire, etc. Tout avoir de façon numérique, c’est génial. Alors ça ne sera peut être pas accepté partout, mais vous aurez au moins accès à vos documents à tout moment. Je vous conseille de les stocker à la fois sur votre smartphone, mais aussi sur un cloud.

Et, évidemment, comment parler digitalisation du papier sans parler de livres ? Dois-je encore vous présenter la Kindle, liseuse d’Amazon pour ebooks ?

Dernier conseil pour voyager léger : faire le tri régulièrement

C’est à dire, entre chaque voyage !

En tant que digital nomad, à chaque fois que je repasse par la France, je déleste un peu de matériel, pour parfois en emporter d’autre.

Donc mon dernier conseil est le suivant : faire régulièrement le tri dans votre liste pour éliminer, au fur et à mesure, ce qui n’est pas essentiel.

Ainsi, vous finirez par être rodé et deviendrez un vrai, si ce n’est pas minimaliste, voyageur léger !


Voilà, c’était mes 6 conseils pour voyager léger. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à en parler en commentaire !

Bons préparatifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.